Origines des viandes : toujours plus de précisions

Origines des viandes : toujours plus de précisions
13-03-2024

Depuis 2022, tous les établissements de restauration doivent informer leurs clients sur l’origine des viandes qui y sont cuisinées. Cette obligation se voit renforcée… De quelle façon ?

Du nouveau concernant les viandes transformées

L’importance de la traçabilité des aliments est de plus en plus prégnante, tant pour des raisons sanitaires qu’écologiques.

Alors que les obligations d’information des consommateurs se développent au fur et à mesure des années, un nouvel ajout est fait concernant l’origine des viandes proposées dans la restauration.

Jusque-là, seules les viandes cuisinées sur place devaient faire l’objet de cette information, mais depuis le 7 mars 2024, les viandes transformées sont également concernées.

Pour rappel, les informations à afficher sont les suivantes :

        <td valign="top">            <p>Mentions à indiquer</p>            </td>        
    <tr>            <td valign="top">            <p>Lorsque la&nbsp;naissance, l'élevage et l'abattage de l'animal dont sont issues les viandes ont eu lieu dans le même pays</p>            </td>            <td valign="top">            <p>« Origine : (nom du pays) »</p>            </td>        </tr>        <tr>            <td valign="top">            <p>Viande bovine&nbsp;lorsque la&nbsp;naissance, l'élevage et l'abattage ont eu lieu dans des pays différents</p>            </td>            <td valign="top">            <p>« Né et élevé : (nom du pays de naissance et nom du ou des pays d'élevage) et abattu : (nom du pays d'abattage) »</p>            </td>        </tr>        <tr>            <td valign="top">            <p>Viande de porc, de mouton et de volaille&nbsp;lorsque la&nbsp;naissance, l'élevage et l'abattage ont eu lieu dans des pays différents</p>            </td>            <td valign="top">            <p>« Elevé : (nom du ou des pays d'élevage) et abattu : (nom du pays d'abattage) »</p>            </td>        </tr>    

Produit

        

Les établissements concernés sont ceux qui proposent des repas à consommer sur place et / ou des plats à emporter ou livrer.

Les manquements à cette obligation d’information pourront être sanctionnés par des amendes pouvant aller jusqu’à 1 500 € pour une personne physique et 7 500 € pour une personne morale.

Origines des viandes : toujours plus de précisions

  • © Copyright WebLex

Catégories:

  • Actualités
  • Infos juridiques